Comme indiqué dans une de nos précédentes dépêches, la marche des défenseurs de la Constitution guinéenne de ce jeudi, 14 novembre 2019, a été perturbée par des agents de la sécurité, peu après le départ du point de ralliement.

Après cette attaque des marcheurs par des agents de la sécurité qui ont usé du gaz lacrymogène, il y a eu une débandade toute et la foule s’est dispersée. Parmi les dégâts constatés sur place par nos reporters, un bus de la société de transport urbain Albayrak a été incendié et d’autres auraient été caillassés.

A préciser que cette marche était autorisée par les mairies et le gouvernorat de la ville de Conakry. Ce dernier avait d’ailleurs largement fait diffuser un communiquer dans les médias d’Etat et privés. Et, cette attaque a été enregistrée au niveau de Gbéssia, peu après le début de la marche…

A suivre !

De Gbéssia, Abdoulaye Nkoya Sylla pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin