C’est le quatrième jeune tué suite à la dispersion de la marche du Front national pour la défense de la Constitution hier, jeudi 14 novembre 2019, à Conakry. Selon monsieur Alhassane Diallo, père du défunt, joint au téléphone par Guineematin.com, son fils aîné a rendu l’âme à l’hôpital de l’amitié sino-guinéenne de Kipé.

Un peu plutôt, monsieur Yantoulaye Diallo, communément appelé Bappa Yantoulaye, chef du secteur 2 de Hamdallaye 1, expliquait au téléphone de Guineematin.com que le jeune lycéen revenait de l’école quand il a été blessé par balle par des agents des forces de l’ordre.

Le chef du secteur (qui a lui-même un de ses enfants blessés hier par balle) a indiqué que c’est ce matin, vers 8 heures 30 que ce lycéen a été blessé près de la station « Nana Telico », face à son école (lycée Elhadj Baïlo) qu’il quittait comme tous les autres élèves pour rentrer à la maison, justement à cause des troubles.

Originaire de la sous-préfecture de Mitty, préfecture de Dalaba, Mouctar Diallo aurait rendu l’âme à l’hôpital de l’amitié Sino-guinéenne de Kipé où il avait été conduit pour des soins intensifs après sa blessure par balle. Il avait 19 ans.

Paix à son âme, amine !

A rappeler que le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC), qui organisait hier l’acte quatre de ses manifestations à Conakry, réclame la libération de ses leaders et militants emprisonnés et le renoncement du président Alpha Condé à son projet de nouvelle constitution qui lui donnerait la possibilité de faire un troisième mandat. Mais, peu après leur départ du rond point de l’aéroport, les marcheurs ont été dispersés par les forces de sécurité qui les accusent d’avoir voulu violer l’itinéraire autorisé par le Gouvernement. Cette dispersion entraînera plusieurs dégâts dont quatre morts : Alpha Souleymane Diallo (16 ans et originaire de Téliré, dans la préfecture de Mali), Abdourahamane Diallo (19 ans, originaire de Mitty, préfecture de Dalaba), Amadou Oury Barry (32 ans, originaire de Maréla (préfecture de Faranah), et Mouctar Diallo (19 ans, originaire de la sous-préfecture de Mitty, préfecture de Dalaba).

Malheureusement, dans certaines familles, on a été obligé de délocaliser la cérémonie de présentation des condoléances à cause des risques sécuritaires.

A suivre !

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin