Après ses deux mandats, le président Alpha Condé veut changer la Constitution pour rester éternellement au pouvoir en République de Guinée. Les Guinéens qui ne veulent pas de cela sont actuellement traqués à Conakry et à l’intérieur du pays

Comme indiqué dans une précédente dépêche de Guineematin.com, le très attendu procès politique des opposants à un troisième mandat pour Alpha Condé, qui a commencé dans la matinée de ce mercredi, 19 juin 2019, se poursuit au tribunal de première instance de N’zérékoré.

Déjà, ce qui polarise toutes les attentions depuis quelques minutes, c’est la présentation à la barre, à la surprise générale, d’un enfant sourd-muet, rapporte l’envoyé spécial de Guineematin.com dans la région.

Interpellé et détenu pour sa participation à la marche pacifique organisée par l’antenne locale du Front national pour la défense de la Constitution, le 13 juin 2019, ce jeune sourd-muet, Samory Condé, a été présenté ce mercredi par les soins du procureur général près le tribunal de première instance de N’zérékoré, monsieur Sidiki Kanté.

Devant cette situation qui a indigné le public, fortement mobilisé pour suivre ce procès, un des avocats de la défense a demandé au juge, Ibrahima Daman, de libérer immédiatement ce prévenu.

Finalement, le jeune Samory Condé a été extirpé du box des accusés ; mais, il reste tout de même présent dans la salle d’audience…

A rappeler que les défenseurs de la Constitution guinéenne et de la stabilité de nos institutions sont défendus actuellement par les avocats Salifou Béavogui, Pépé Koulémou et Siba Michel Kolié.

A suivre !

De N’Zérékoré, Siba Guilavogui, envoyé spécial de Guineematin.com

Tél. : 620 21 39 77

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin