C’est dans la soirée d’hier, dimanche 22 août 2021, que le ministère burkinabé de la santé a annoncé qu’un cas « suspect » de fièvre hémorragique à virus Ebola a été détecté dans un centre de santé de Ouagadougou. Selon les autorités sanitaires, le patient est un jeune, âgé de 22 ans, qui est arrivé au Burkina Faso deux jours avant, provenance de Niancarré (Kadiolo), République de Côte d’Ivoire. 

Guineematin.com vous propose, ci-dessous, le communiqué du ministère burkinabé de la santé :

Point d’un cas suspect de fièvre hémorragique au Centre hospitalier universitaire de Bogodogo, Région du Centre, Ouagadougou, Burkina Faso

Le Ministère de la santé informe la population de l’admission aux Urgences Médicales du Centre hospitalier universitaire de Bogodogo (CHU-B) ce dimanche 22 Août 2021 d’un patient âgé de 22 ans. 

Ce dernier est arrivé au Burkina Faso il y a deux jours en provenance de Niancarré / Kadiolo dans la République de Côte d’Ivoire (RCI).

Après un parcours dans deux formations sanitaires du district sanitaire de Ziniaré (Région du Plateau central), il a été reçu aux urgences médicales (UM) du CHU-B ce dimanche. 

Au regard de la situation sanitaire qui prévaut en ce moment dans la sous-région, une enquête étiologique s’impose.

Le patient a été immédiatement isolé par l’équipe du CHU-B conformément aux normes recommandées ; une démarche diagnostique et de prise en charge sont en cours.

Le Ministère de la santé tient à rassurer les populations et les invite au respect des mesures de prévention des maladies. 

Au regard du contexte épidémiologique national et sous régional, le Burkina Faso a renforcé son système de surveillance épidémiologique afin de faire face aux différentes menaces sanitaires.

Ministère de la Santé – Burkina Faso

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin